Actualités rss
  • 2017-02-16 14:11:27.836889

    Adessadomicile et UNA saluent les décisions de la Commission départementale d'aide sociale de la Somme et comptent en faire un cas d’école

    >Jeudi 16 février 2017 > > > Communiqué de presse > > Adessadomicile et UNA saluent les décisions de la Commission départementale d'aide sociale de la Somme et comptent en faire un cas d’école > > Nos fédérations saluent les décisions de la Commission départementale d'aide sociale (CDAS) de la So...

  • Wed Feb 15 17:57:00 CET 2017

    Comment éviter les chutes au quotidien ?

    Sur une année, une personne de plus de 65 ans sur trois subit une chute.Pourquoi ne vous parle-t-on des chutes qu’après 65 ans ? > Le risque de chute est le même pour une personne de moins de 65 ans que pour une personne de plus de 65 ans. Cependant, les conséquences liées à la chute sont bien plus ...

  • Tue Feb 14 18:28:00 CET 2017

    Chef du pôle Etablissements H/F

    L’ASSAD Pays de Redon réseau UNA, association d’aide et de services à la personne à but non lucratif, créée en 1983, intervenant auprès de publics fragilisés dépendants, comprenant environ 115 ETP recrute: son Chef du pôle Etablissements H/F (comprenant un EHPAD et un Accueil de jour). Vous êtes Rat...

  • Tue Feb 14 15:40:00 CET 2017

    La CNSA met à disposition un nouveau kit de communication pour présenter le portail "Pour les personnes âgées"

    Afin de présenter le portail "Pour les personnes âgées" et la nouvelle fonctionnalité "Comparer les prix des EHPAD et les restes à charge", la CNSA publie un kit de communication composés de nombreux supports.Ces derniers sont à disposition de tous les organismes, établissements ou services, profess...

 

 

Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
Dim

UNA, réseau militant

Le réseau UNA affirme son adhésion aux principes fondamentaux de l'économie sociale, pour participer à la construction d’une société citoyenne et solidaire, où l'économie et la mission d'intérêt public sont au service de l'humain, avec une part irréductible de non-marchand. 

UNA milite aujourd’hui pour que ce modèle soit mis en valeur, et que soit accru son rôle de partenaire des pouvoirs publics en matière d’observation des réalités sociales et sanitaires, et d’élaboration des réponses.

Chiffres-clés

- Pour 79% de nos concitoyens, le maintien à domicile ressort en premier lieu dans les actions que doit mener l’Etat face à la dépendance. Ils évoquent ensuite l’augmentation des places disponibles en maisons de retraite (Baromètre Prévoyance Dépendance TNS-SOFRES, novembre 2007).

- Aujourd’hui, 8 Français sur 10 souhaitent que les personnes âgées dites dépendantes soient prises en charge à domicile (DREES, Etudes et Résultats, Dépendance des personnes âgées et handicap ; les opinions des Français entre 2000 et 2005, n° 491, mai 2006).

Depuis sa création, UNA a toujours été acteur des grands rendez-vous du champ de l’action médico-sociale et de ceux plus spécifiques à l’intervention à domicile, notamment :

  • 2006 : à l’occasion des échéances législatives de 2007, UNA publie son "Manifeste pour un droit fondamental de vivre à domicile" et formule 20 propositions concrètes : le Manifeste dans sa version courte.
  • 1999 : publication du « Livre Blanc pour une prestation d’autonomie» avec le Comité national des retraités et personnes âgées (CNRPA) et 25 organisations, dont UNA, définissant les bases de la loi instituant une prestation autonomie prévue par la loi du 24 janvier 1997.
  • 1998 : publication du « Livre Noir de la PSD », avec le CNRPA et 25 organisations, dont UNA, dénonçant les conséquences inacceptables de la Prestation Spécifique Dépendance.

UNA milite pour :

  • L’instauration d’un droit fondamental d’être aidé, accompagné et soigné à domicile
Aujourd’hui, le droit de vivre à domicile est largement revendiqué par l’opinion publique. Ne pas pouvoir demeurer chez soi faute d’accès aux services d’aide, d’accompagnement ou de soins à domicile est une forme d’entrave à la liberté et au projet de vie que chacun se fixe. UNA propose que soit institué un droit fondamental d’être aidé, accompagné, soigné à domicile, qui permette de donner une définition juridique du domicile et de ses extensions et de créer un cadre réglementaire, administratif et financier cohérent.
 
  • Un choix éclairé et librement consenti par les personnes aidées
Garantir la liberté de choix en matière d’aide, de soins et de services à domicile, c’est tout d’abord s’assurer de l’existence de réponses adaptées à la diversité des situations et accessibles à tous, sans discriminations liées à l’âge, aux revenus ou à la situation géographique. Mais c’est aussi mettre les personnes aidées en capacité de faire leur choix, par exemple en les informant précisément sur les différents modes d’intervention à domicile et en effectuant une évaluation préalable de la situation de la personne.
 
  • La refonte du financement de l’aide à domicile
Face aux besoins croissants en matière d’aide et de soins à domicile, un effort financier supplémentaire est indispensable. UNA défend la nécessité d’un financement avant tout basé sur la solidarité nationale, dans le cadre du respect du système français de protection sociale. Par ailleurs, dans le cadre des interventions réalisées auprès des publics fragilisés, UNA milite pour la mise en œuvre de l’autorisation et de la tarification par l’ensemble des Conseils généraux et des financeurs, meilleure garantie en matière de transparence financière.
 
  • La valorisation des métiers du domicile
Les structures du réseau UNA s'engagent à poursuivre la démarche de professionnalisation de leur personnel, permettant le développement des qualifications. Soucieuses de pouvoir proposer de véritables parcours professionnels, elles s'engagent à développer la formation initiale et continue de leur personnel d'intervention, administratif et d'encadrement. Mais la valorisation des métiers par les pouvoirs publics passe avant tout par une politique salariale décente.
 
  • Une autre façon d’entreprendre, propre à l’économie sociale et solidaire
Le réseau UNA affirme son adhésion aux principes fondamentaux de l'économie sociale et du secteur public, pour participer à la construction d’une société citoyenne et solidaire, où l'économie et la mission d'intérêt public sont au service de l'humain, avec une part irréductible de non-marchand. UNA milite depuis longtemps pour que ce modèle soit mis en valeur, et que soit accru son rôle de partenaire des pouvoirs publics.

Source : Centre d’analyse stratégique et DARES

Contenu de cette page en version imprimable

 

Textes de référence

  • 2008 : dans le cadre de la loi en préparation sur le sujet, UNA adopte son "Manifeste pour un véritable 5èmerisque de protection sociale et une prise en compte spécifique des enjeux du maintien à domicile".

    Pour en savoir plus sur le sujet, reportez-vous à la rubrique "5ème risque de protection sociale", dans les "Enjeux du maintien à domicile".

  •  2006 : à l’occasion des échéances législatives de 2007, UNA publie son « Manifeste pour un droit fondamental de vivre à domicile » et formule 20 propositions concrètes pour interpeller les candidats et l’ensemble des décideurs publics pour qu’ils s’engagent en faveur d’une véritable politique du vivre à domicile.
Pour se faire, UNA publie un Manifeste « pour un droit fondamental de vivre à domicile », structuré en constats et messages autour de 5 thèmes clefs :
1)       Pour un droit fondamental d’être aidé, soigné et accompagné à domicile.

2)       Pour la garantie d’un choix éclairé et librement consenti des personnes.

3)       Pour une refonte du financement de l’aide à domicile.

4)       Pour de vrais emplois et de vrais métiers.

5)       Pour une autre façon d’entreprendre.

Découvrez le Manifeste dans sa version courte. Il existe également en version longue.